Title

Sortir les fonctionnaires de l'ombre

Date of Award

1993

Document Type

Thesis

Abstract

Selon les tribunaux, la liberte d'expression des fonctionnaires de l'Etat doit ceder le pas a la democratie representative. Dans cette these, l'auteure remet cette premisse en question et dresse un portrait des questionnements que posent a la democratie liberale le phenomene de la bureaucratisation, l'envahissement du politique et du social par l'Etat-providence ainsi que l'eclatement des meta-recits. L'emergence des nouveaux mouvements sociaux et la reconceptualisation du role de la societe civile posent avec acuite le passage de la democratie representative a la democratie participative. Sur ce tableau de fond, le raisonnement judiciaire portant sur la liberte d'expression des fonctionnaires s'avere ideologique et anachronique. Dans un contexte ou prevalent la bureaucratisation des partis politiques et l'erosion des pouvoirs parlementaires, les exigences de neutralite politique, d'impartialite et de loyaute imposees aux fonctionnaires servent a legitimer la soumission a la domination bureaucratique et la censure de la critique plutot qu'a favoriser l'elargissement de la democratie. Malgre qu'elle prevoit que la reconstruction du discours politique et juridique portant sur les fonctionnaires s'inscrira entre autres dans le mouvement de democratisation de l'ensemble des milieux de travail, l'auteure propose que cette reconstruction ne doit pas etre imposee par le haut mais qu'elle sera contingente et emanera d'une conversation ouverte et publique dans laquelle participeront les fonctionnaires eux-memes et ceci apres qu'ils et qu'elles auront remis en question la legitimite du discours techno-bureaucratique.

Comments

This item is unavailable in an electronic format. A print copy may be available. Please contact the site administrators to make a request.

This document is currently not available here.

Share

COinS